Le gratin dauphinois, une recette à s’en lécher les doigts !

Il était une fois… la recette du gratin dauphinois

On dit que le gratin dauphinois a été mentionné pour la première fois en 1788 dans le menu d’un dîner offert aux officiers par le duc de Clermont-Tonnerre. Quel chic ! Il était donc une fois… le gratin dauphinois, un plat constitué de pommes de terre et de crème fraîche, une recette qui est devenue le fleuron de la gastronomie du Dauphiné !

Chacun son histoire avec le gratin dauphinois

Attention ! Les puristes vous diront qu’en ajoutant du fromage, on le transforme en gratin savoyard… mais on pardonne tout aux gourmands ! On reconnaît plusieurs variantes de la recette du gratin dauphinois, car comme tout plat traditionnel, chacun s’approprie la recette et a son petit secret ! Certains remplacent la crème par un bouillon de volaille, certains préconisent un mélange crème-lait.

14

est la position du gratin dauphinois dans le top 30 des plats préférés des Français !

Les secrets bien gardés du roi des gratinés

Quelques astuces de base pour être sûr de déguster un gratin dauphinois vraiment digne des traditions ? Choisir de bonnes pommes de terre (Charlottes, par exemple), pas trop fermes. Ne pas laver les pommes de terre tranchées : cela les dépouillerait de l’amidon qui va participer à la bonne tenue du gratin. Et puis zou, dans le four ! La cuisson lente garantit le fondant du gratin dauphinois.

La recette du gratin dauphinois a tout d’une grande !

Le gratin dauphinois peut se cuisiner pour de grandes tablées. Accompagné d’une salade, il fera facilement un repas complet. Mais vous pouvez également le cuisiner en petites cocottes individuelles pour accompagner un magret de canard, un filet mignon ou une bavette… Avec sa délicate note d’ail et sa texture crémeuse et fondante, le gratin dauphinois, c’est à s’en lécher les doigts !

 

Les suggestions qui ont tout de bon selon l'Atelier Culinaire Nestlé