Il ne mange rien
comment gérer son opposition

« J’ai pas faim »

Les enfants ont parfois un appétit d’oiseau et d’autres fois des faims de loup. Jusque-là, rien à signaler, leur appétit et leur goût varient d’un jour à l’autre voire d’un repas à l’autre. Par contre, si votre enfant refuse catégoriquement de manger à table et qu’il demande des collations excessives entre les repas ou non, il faudrait s’interroger sur vos habitudes alimentaires familiales.

Fais pas ci, fais pas ça…

Devant un enfant qui refuse de s’alimenter, on peut à la longue perdre patience. Pourtant, il faudrait justement ne pas céder à la colère pour ne pas faire des repas de vrais moments de combats. De plus, la tentation est grande de céder au chantage par le dessert ou par le jeu, mais ce comportement ne ferait que l’encourager dans ses mauvaises habitudes.

4

est le nombre de repas à prendre par jour pour un enfant, avec le goûter.

Résiste, prouve que tu…

Si ses refus sont ponctuels, alors, rien de grave : votre enfant prendra son dessert et, hop, au lit. Enlevez-lui son assiette au bout de 20 à 30 mn après le début du repas : plus vous forcerez un enfant à manger et plus il résistera. On évite de céder aux caprices et de lui proposer un menu sur-mesure. Cela ne l’aidera pas à varier son alimentation et à se familiariser, au hasard, avec les légumes !

Des repères, il n’y a que ça de vrai !

Les enfants aiment la routine, c’est pourquoi il faut des heures de repas et de goûter à peu près fixes, cela favorisera leur appétit. S’il n’a rien mangé à table, évitez de lui donner une collation compensatrice en dehors des heures fixées. Ces moments doivent se dérouler dans un environnement calme et sans distractions.

 
.