Alimentation et sport
combinaison gagnante !

Il est trop fort le sport

Le sport entretient notre silhouette dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée mais ce n’est pas son unique bienfait. Réduction des risques des maladies cardiovasculaires, du diabète, il facilite aussi la stabilité de la pression artérielle, lutte contre le stress, améliore le sommeil… La liste est longue ! Et fonction du sport choisi, adoptez une alimentation et des proportions qui fluctuent en fonction du rythme et de l’intensité de l’effort.

Tout faire en même temps

Les sports d’endurance au-delà de 45mn ou de forte intensité nécessitent un complément d’énergie pendant l’effort : footing, football, natation, tennis, squash… Sortez alors les fruits secs ou les barres de céréales. Ils fournissent sous un petit volume des glucides, des vitamines et des minéraux précieux pour soutenir l’effort. Puis, buvez par petites gorgées tout au long de la séance sportive.

2 à 3

est le nombre d'heures minimum entre le repas et le sport

Avant de suer !

Pour être parfaitement en forme au moment « fatidique », faites le plein de glucides complexes la veille au soir ou au repas d’avant : pâtes, riz, semoule accompagnés de légumes et d’une portion de viande ou de poisson. Ajoutez à votre menu un fruit et un yaourt. Maintenez votre niveau d’hydratation toute la journée. Pour les sportifs du soir, prévoyez une collation : barre de céréales, yaourt et fruit à prendre au moins 30 mn avant.

On ne s’arrête pas après l’effort

Au menu : des glucides complexes pour recharger les batteries (féculents), des protéines pour réparer les fibres musculaires (poisson, viande), des légumes pour les fibres, vitamines et minéraux. Afin de faciliter la récupération, les plats gras ou en sauce sont à éviter, tout comme les boissons alcoolisées. Petit truc : boire de l’eau gazeuse aide le corps à se débarrasser des déchets produits lors de l’effort et évite les crampes.

 

Les suggestions qui ont tout de bon selon l'Atelier Culinaire Nestlé

.